Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Monter avec une cordelette comment passer du rêve à la réalité?

Publié le par Aude Challier

Monter avec une cordelette comment passer du rêve à la réalité?

Dernièrement j'ai mis en ligne la vidéo d'Alizée Froment et de Mistral du Coussoul qui déroulent une reprise de dressage avec une simple cordelette. Cette vidéo a fait le tour des réseaux sociaux et a connu un fort succès. Les médias et toutes ces vidéos répandues sur le web nous vendent du rêve mais qu'en est-il vraiment? J'ai alors demandé à Muriel Héquet (cavalière professionnelle et spécialiste du dressage naturel et de la rééducation comportementale, formée au Haras de la Cense) de nous éclairer sur le sujet. Muriel s’intéresse particulièrement aux connections entre dressage classique et dressage naturel.

De nombreuses vidéos circulent actuellement sur internet où l'on voit des cavaliers monter à cheval avec une simple cordelette, mais est-ce que tous les chevaux peuvent-être montés de cette manière?

M.H. La question devrait se poser comme « est ce que tous les cavaliers sont capables ou ont le désir d’affiner la communication avec leur cheval jusqu’au stade de la cordelette ? » Le problème ne se pose pas du coté du cheval : quelle que soit sa race, sa discipline de prédilection, ou la cadre dans lequel il évolue (cheval de loisir, de club, de compétition etc…). Le cheval est doué d’une grande sensibilité qui le prédispose à la communication la plus fine. Oui, tous les chevaux sont « ouverts » à ce genre de finesse. Les caractères, les vécus de chacun et le savoir faire du cavalier rendent le chemin plus ou moins long c’est tout.

Quelles sont les différentes étapes à respecter pour monter en simple cordelette?

M.H. Que l’on soit adepte de la monte en filet ou de la monte sans mors (quelque soit le type de « sans mors »), il faut que l’éducation du cheval soit complète au niveau des codes de communication avec le cavalier. C’est-à-dire que le dressage du cheval doit être abouti, fini. Pour les chevaux qui ne connaissent que le mors, une étape intermédiaire en licol (avec le filet par-dessus le licol par sécurité) est nécessaire afin de préciser, si besoin est, les aides de direction et de transition d’allure. Une fois cette première étape d’affinage réussie, on peut monter en cordelette avec le licol, puis en cordelette simple.

Tous les cavaliers peuvent-ils monter avec une cordelette?

M.H. Encore une fois, tous les cavaliers peuvent le faire. Cette monte s’adresse néanmoins à ceux d’entre eux qui recherchent un feeling, une communion avec le cheval. Monter en cordelette n’est pas une finalité c’est une finesse. Personnellement, je propose aux personnes que j’encadre dans le parcours classique, de tenter l’expérience de la monte en licol ou en cordelette au moins une fois. Cela les amène à prendre conscience de la sensibilité de leur cheval, de sa façon de les comprendre, et donc de leur manière de s’exprimer avec leur cheval : c’est très révélateur, et toujours très positif !

Quelles précautions doit-on prendre? Quels sont les dangers d'une telle pratique?

M.H. La première de toutes les précautions est de pratiquer dans un espace fermé. Un rond de longe est parfait pour les premiers pas. Les dangers d’une telle pratique sont nombreux et liés à la perte de contrôle. Je me permettrais ici de rappeler qu’il est impératif de monter avec un casque. Une autre forme de danger apparait récemment, notamment liée au succès que remporte cette façon de monter chez les propriétaires de chevaux qui y voient une preuve de leur complicité totale avec leur cheval. Ils oublient souvent que leur cheval se comporte comme une proie avant tout et que malgré toute l’éducation ou l’amour qu’on leur apporte, la fuite réflexe est une option réelle chez n’importe quel cheval. C’est pourquoi je condamne fermement la mode des ballades en cordelettes qui transforment un moment de complicité en mise en danger de soi même, de son cheval et de la vie d’autrui. La perte de contrôle est toujours possible et les conséquences peuvent être catastrophiques : cheval emballé au galop sur la route, cavalier désarçonné, danger pour les automobilistes…..

Montez-vous vos chevaux en simple cordelette?

M.H. Bien sûr (dans les conditions de sécurité que j’ai mentionnées), cela me permet de consolider la confiance que nous avons tissée au fil du temps. La monte en cordelette (ou sans !) libère l’esprit du cavalier et du cheval. C’est une autre dimension de l’équitation et donc de la relation avec le cheval.

Muriel Hequet est co-auteur de « La récré des cavaliers » aux éditions Amphora, récompensé du Trophée de l’Innovation Pédagogique 2010 de la Fédération Française d’Équitation et recommandé par cette même fédération. Cet ouvrage a également remporté le "Prix de Techniques et de Pédagogie Sportives 2011", décerné par l'Association des Écrivains Sportifs. Vous pouvez la retrouver sur son site internet http://muriel-hequet.fr/

Photo prise dans un contexte artistique expliquant le non port du casque

Photo prise dans un contexte artistique expliquant le non port du casque

Commenter cet article

Horse Discount 13/01/2017 14:34

C'est une pratique qui en effet fait rêver les passionnés d'équitation qui aiment énormément leurs chevaux mais la piqûre de rappel concernant les règles élémentaires de sécurité est tout de même la bienvenue :)